Couper du carrelage sans l’abîmer… Et bien le choisir !

Que vous soyez un professionnel ou non, pour couper du carreau, vous avez besoin d’un matériel dédié. Procéder au choix d’un coupe-carrelage peut être plus facile qu’on ne le croit.

Va pour le manuel ?

D’après ce blog, le coupe-carrelage manuel est adapté aux découpes occasionnelles. Si vous êtes un amoureux du carrelage sans être un expert, il vous convient très bien. Commencez à vérifier ses dimensions car plus il aura de la longueur, plus la capacité de découpe sera grande. A partir de 120 mm, très peu de carreaux lui résisteraient. Le principe est valable pour la molette, plus son diamètre es grand, mieux c’est. Certains modèles sont proposés avec des molettes démontables et interchangeables afin de les adapter à l’épaisseur du carreau à couper. Si repositionner le séparateur après chaque coupe ne vous dérange pas, vous pourrez optez pour un mobile. Mais le fixe vous fera gagner plus de temps. Pour les accessoires, une règle graduée et des butés en plus ne fera qu’augmenter la précision mais il faudra mettre davantage la main à poche pour des modèles complets.

Et si on tentait plutôt l’électrique ?

Pour des travaux de grande ampleur, surtout si les matériaux à découper sont de qualité diverse ou que leur forme doit varier, un coupe-carrelage électrique s’impose qu’on soit un professionnel ou non à condition que votre appareil respecte certaines conditions. Un minimum de 400 watts est nécessaire pour un usage occasionnel, 600 watts quand c’est régulier et jusqu’à 900 watts pour un usage quotidien. Un coupe-carrelage avec une plage angulaire réglable et des butés en supplément, c’est plus pratique. Si vous prévoyez des coupes en biseau, assurez-vous que la plaquette du coupe-carrelage soit inclinable. Pour ne pas être surpris par les coupes de grande taille, il existe des modèles dotés de plaquette à extension latérale.

Envie de lire d’autres articles autour de la maison ? Voici notre rubrique.

CorseNet