Elagueuse : Comment faire le bon choix ?

Une élagueuse vous sert à couper des branches d’arbres jusqu’à une certaine hauteur. Cela vous permet d’éclaircir ou d’arranger votre espace vert, afin d’y avoir beaucoup plus de visibilité. Mais il en existe plusieurs. Sur quoi peut-on alors se baser pour faire le bon choix ? Découvrez tout ! 

Les critères de choix

Pour des élagueuses, les critères de choix ne sont pas si nombreux. En réalité, il en existe seulement deux : l’autonomie et le moteur.

L’autonomie

C’est un critère de choix très important. En effet, l’autonomie est indispensable, car c’est grâce à elle que votre élagueuse peut fonctionner. Il faudrait par conséquent, qu’elle ait une bonne autonomie. Autrement dit, une bonne élagueuse devrait pouvoir fonctionner pendant des heures en l’absence de source d’alimentation. Celles que proposent le site Elagueuse.org sont souvent bonnes. Je vous conseil d’y faire un tour si vous désirez un bon comparatif

Le moteur

Ce dernier doit être très puissant. Assez puissant en tout cas pour vous permettre de couper ou de trancher aisément vos branches. Un moteur qui ne dispose pas d’assez de puissance ne vous servirait à rien, dans la mesure où vous ne serez pas capable de couper une seule branche.

Les différents types d’élagueuse

On distingue généralement deux types ou deux catégories d’élagueuse : celle thermique et celle électrique.

L’élagueuse thermique

Elle possède bien entendu, un moteur thermique, qui actionne la chaîne grâce à un arbre qui sert d’entrainement. En d’autre terme, le moteur thermique a besoin de chauffer correctement, avant qu’il ne soit complètement opérationnel.

Pour ce faire, il faut tout d’abord l’essayer sur un arbre, qui n’est pas bien sûr trop coriace, afin qu’il s’entraîne un peu. Une fois chauffer, le moteur peut travailler des heures. C’est donc un moteur très autonome et très puissant. Mais par ricochet, elle consomme énormément et fait beaucoup de bruit.

L’élagueuse électrique

Elle ressemble sur certains points à l’élagueuse thermique, mais la différence ici, c’est qu’elle utilise le courant électrique pour fonctionner. Elle est en effet filaire, et s’utilise donc avec des rallonges, qui vous permettront plus de mobilité.

Le principe de l’arbre d’entraînement est également valable ici, mais ce qui la différencie encore plus, c’est que malgré le fait qu’elle ne soit pas autonome, son utilisation est toute sauf bruyante.

 

 

Revenir sur la page d’accueil.

CorseNet