Fight club pour bébé… une puéricultrice de Virginie faisait vivre un cauchemar aux enfants

Une puéricultrice de Virginie vient d’être jugée coupable après avoir encouragé des enfants à se bagarrer entre eux. Cette femme avait pour envie de les voir se maltraiter pour son propre divertissement. Aujourd’hui elle risque jusqu’à 41 ans de prison.

Un fait divers qui fait froid dans le dos…

Après un procès de trois jours, le juge du comté a reconnu coupable Sarah-Jordan sur 13 chefs d’accusation pour crime et délit, y compris la cruauté des enfants pour coups et blessures. Elle a été non coupable de quatre chefs d’accusation. Plus de 20 chefs d’accusation ont été rejetées par le juge au cours du procès, une grande partie parceque les procureurs ont échoué pour prouver les prétendues agressions avait eu lieu dans le délai de prescription.

Sarah-Jordan a témoigné mercredi dans sa propre défense et a nié toutes les accusations. Elle a dit qu’elle utilisait parfois un jet d’eau pour arroser les enfants, mais n’a jamais essayé de leur faire du mal.

Elle a suggéré que les accusations découlaient d’un conflit de travail avec ses collègues. Cependant, le procureur a déclaré que les trois collègues qui ont témoignés n’ont jamais été témoin qu’elle avait abusé des bambins et n’avait aucun préjugé contre cette femme. L’un d’en eux à même considéré comme son amie.

Le rapport conclut que la femme encourageait les petits à se battre. Elle a physiquement et émotionnellement abusé des enfants à des fins de divertissements. Certains enfants sont psychologiquement choqués et devenus violents, d’autres ne parlent plus.

Conclusion, ne vivons pas dans la terreur d’un cas isolé, soyons vigilant et observons de prêt nos enfants. N’hésitez pas à leur poser quelques questions si vous avez des doutes sur le professionnalisme de certaines personnes. Sujet sensible, soyez également vigilant, les enfants peuvent déformer ou inventer. N’hésitez pas à en parler autour de vous si vous avez le moindre doute et surtout vérifiez les dires avant d’agir.

Source CBSNEWS

CorseNet