Hôtesse de l’air : quelle est la formation à suivre

Devenir hôtesse de l’air est une vocation pour un certain nombre de personnes. C’est un personnel navigant commercial qui s’occupe du bien-être des passagers au sein des avions et pour le temps que durera le vol. L’accès à ce métier est subséquent à un certain nombre d’exigences.

En Europe en général, et en France en particulier, il existe en effet une formation qui prépare à l’exercice du métier de steward ou d’hôtesse de l’air. Elle est obligatoire et organisée selon une procédure bien définie.

Présentation de la formation

En France, les compagnies aériennes ne dispensent pas à leur personnel une formation interne au métier d’hôtesse de l’air. Ailleurs en Europe par contre, des compagnies s’occupent personnellement de cette formation.

Ainsi, c’est la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) qui coiffe l’organisation de la formation pour devenir hôtesse de l’air. Celle-ci est organisée par des organismes ou établissements de formation privés qui sont agréés par la DGAC.

Cette formation confère aux admis le diplôme de Cabin Crew Attestation (CCA), reconnu par l’ensemble des compagnies aériennes d’Europe et du monde.

Contenu de la formation

devenir hôtesse de l'air

La formation au métier d’hôtesse de l’air se déroule en deux principales phases cumulatives. Ce sont les phases théorique et pratique.

  • La phase théorique

La partie théorique de la formation se décline généralement en une masse horaire de 105 h de cours intenses. Elle porte essentiellement sur des stratégies et compétences relatives à la structure de l’avion, la réglementation aérienne, la communication au sein de l’équipage, la sûreté et le secourisme etc.

Au terme de la formation, un examen théorique est organisé par la DGAC. Il se décline fréquemment en Questions à choix multiples d’un total de 70. La moyenne admissible équivaut à 53 réponses correctes. Le candidat aura ainsi validé le CCA théorique. L’examen est quadriennal.

  • La phase pratique

La validation de la partie théorique est une condition d’accès à cette phase. Elle se décline en 35 h qui consistent à placer le candidat dans les conditions réelles de péril à bord de l’avion telles que les épreuves de feu/fumée, de piscine, de matériel de sécurité et des soins de premiers secours etc.

Une épreuve pratique couronne cette phase au bout de laquelle le candidat ayant réussi obtient le CCA.

Lire aussi

Comment trouver une caméra de sécurité efficace ?

Livia