L’Internet des Objets : qu’est-ce que c’est ?

D’après une étude menée par Gartner, on comptera plus de 25 milliards d’objets connectés en 2020. Un chiffre en nette augmentation si on le met en perspective avec les 0,9 milliards d’unités recensées en 2009 ! L’Internet des Objets est considéré par beaucoup d’experts du secteur comme la troisième grande vague d’évolution de la sphère numérique : l’humanité entre dans l’ère du M2M, le Machine To Machine. Les objets communiqueront entre eux, grâce à des protocoles et des capteurs qui leur permettront d’échanger des données et de réagir automatiquement en conséquence.

Une ouverture au grand public

La température dans la maison dépasse 20°C ? Les radiateurs s’éteignent. L’humidité ambiante dépasse un certain taux ? Les fenêtres s’entrouvrent, la ventilation se met en route. Il est possible de commander intégralement son environnement domotique à l’aide d’un simple smartphone. Mieux encore : on peut le laisser en autogestion, afin de vivre dans des conditions optimales sans avoir à s’en soucier.

La santé connectée n’est pas en reste : les capteurs d’activité physique sont très à la mode en ce moment. Bracelets et montre connectés de toutes les tailles, formes et couleurs se disputent le marché naissant. Le but ? Compter ses pas, quantifier son rythme cardiaque, surveiller son diabète, et checker de nombreux paramètres liés au bon fonctionnement de notre corps. Le but à long terme est d’adopter un mode de vie plus sain afin de prévenir les problèmes de santé, et de mieux les traiter le cas échéant.

A lire aussi : Notre article sur les objets connectés

Un intérêt professionnel

Si les exemples d’action/réaction sont multiples pour les logiques B2C, mais ils sont inépuisables pour le monde du B2B car ce sont des thématiques métier entières qui sont à repenser. Face à une telle opportunité, les GAFAM prennent position. Attirés par les potentiels revenus imputables à l’Internet de Objets, ils développent des objets connectés mais aussi de nombreux services liés à ceux-ci. Stockage de donnée, bande passante, technologies de télécommunication, … les problématiques sont diverses et variées.

La concurrence fait rage pour l’instant, chaque grande entreprise apportant une réponse au développement de l’IoT. Mais une chose est sûre : ce marché est à suivre de très près dans les prochaines années !

A lire aussi : Ce site qui recense les meilleurs objets connectés

CorseNet