Quelles sont les causes de l’hydrocéphalie ?

Pathologie neurologique qui s’observe généralement chez les nourrissons et les personnes âgées, l’hydrocéphalie se caractérise par l’augmentation de la taille du crâne chez le nourrisson et s’accompagne d’autres symptômes chez les enfants ou les adultes. Cet accroissement excessif du crâne s’explique par la présence d’une quantité trop importante du liquide céphalo-rachidien dans les cavités du cerveau ou ventricule. Elle peut être aigüe, à pression normale ou chronique suivant le cas.

Qu’est-ce qui en serait la cause ? Nous y répondrons dans les lignes qui suivent.

Les symptômes de la maladie

hydrocéphalie

De façon générale, l’hydrocéphalie, que cela soit chez le nourrisson, chez l’enfant, chez l’adulte ou une personne âgée se manifeste par :

  • Des céphalées ou maux de tête
  • Une vision trouble et trouble de l’audition
  • Des nausées et vomissements
  • Un retard de développement
  • Des cris aigus et irritabilités
  • Des petits boutons sur la tête du bébé
  • Des troubles de la marche et de l’équilibre et raideurs musculaires
  • Un problème de coordination
  • La démence à la longue
  • La perte de la mémoire et somnolence
  • Une dilatation des ventricules cérébraux
  • Le syndrome d’hypertension crânienne
  • Un problème hormonal dû à un déséquilibre endocrinien
  • Une incontinence urinaire et fécale
  • Une compression des tissus qui sont logés dans le crâne

Les différents types d’hydrocéphalie et leurs caractéristiques

Il en existe trois sortes à savoir :

  • L’hydrocéphalie aigüe

C’est une forme brutale de la maladie qui découle de l’obstruction par un caillot de sang de la voie d’écoulement du liquide céphalo-rachidien. D’où l’accumulation rapide de ce dernier et l’augmentation du volume crânien.

  • L’hydrocéphalie chronique

Ce type d’hydrocéphalie se caractérise par la non-évacuation du fluide céphalo-rachidien causant ainsi une stagnation qui à son tour provient d’une anomalie dans le processus d’évacuation.

  • L’hydrocéphalie à pression normale

À ce niveau, le dysfonctionnement à la base de la maladie est semblable à celui de l’hydrocéphalie aigüe. La différence se situe dans le fait que les voies d’évacuations du fluide sont ici partiellement bouchées et non par un caillot de sang.

Lire aussi : À qui s’adresse un impédancemètre ?

Les causes de l’hydrocéphalie

hydrocéphalie

De façon suscinte, cette pathologie neurologique est causée soit par un dysfonctionnement dans le mécanisme de circulation du liquide dans lequel baigne le cerveau et la moelle épinière, c’est-à-dire le liquide céphalo-rachidien ou soit par une anomalie dans l’absorption du fluide céphalo-rachidien pour un fonctionnement optimal – pour en savoir plus, lire ce site informatif.

Quels sont alors les phénomènes pathologiques à la base de ces deux dysfonctionnements ?

Les principaux sont :

  • Une hémorragie intra ventriculaire

Comme le désigne le thème, c’est un saignement dans les quatre ventricules du cerveau et qui est dû par la rupture des vaisseaux sanguins desdits ventricules.

  • Un traumatisme crânien

C’est une lésion cérébrale causée souvent par un coup violent sur la tête, soit un accident ou une blessure grave

  • Une hypertension veineuse

Il s’agit d’un dysfonctionnement qui s’explique par une grande force du sang contre les parois veineuses.

  • Une méningite

C’est une inflammation des membranes qui recouvrent la moelle épinière et le cerveau et qui est due à une infection

  • Une tumeur cérébrale

C’est une multiplication de cellules anormales ou une masse cancéreuse ou non dans le cerveau

  • Malformation congénitale dans le cas d’une hydrocéphalie de naissance

Il s’agit d’une malformation du fœtus au moment de la gestation et qui est souvent détectée à la naissance.

 

Livi